BOLASCO

Villa & Parco

Villa et Parc Revedin Bolasco

Villa Revedin Bolasco est un compendium composé d’une villa et d’un jardin historique, datant du milieu du XIXe siècle et situé au cœur de Castelfranco Veneto, près de Borgo Treviso.
Le complexe a été offert par Renata Mazza veuve Bolasco, dernier propriétaire, à la Université de Padoue, qui a achevé en 2015 la restauration du jardin et d’une partie de la Villa.

Datant des années 1852 à 1865, la Villa Revedin Bolasco est née à la demande du comte Francesco Revedin, qui a confié le projet de la villa et du jardin romantique à l’architecte Giambattista Meduna. Meduna a été la première à définir son aménagement, en réorganisant l’espace où se trouvaient auparavant l’ensemble architectural du XVIIe siècle “Il Paradiso” appartenant aux Corners et un jardin à l’italienne, tous deux démolis entre 1803 et 1808. Marc Guignon et Francesco Bagnara le jardin a été conçu, selon la mode des jardins paysagers anglais.

Le jardin historique de la Villa Revedin Bolasco conserve aujourd’hui sa conception du XIXe siècle et compte plus de huit hectares de verdure et d’eau. Peuplé de plus d’un millier d’arbres et d’une faune riche, il abrite un vaste domaine composé d’un lac et de deux îles, alimentés par les eaux du ruisseau de l’Avenale.

Une partie du jardin se trouve également la cavalière, conçu par Guignon avec le réemploi de certaines sculptures du précédent jardin à l’italienne attribuées à Orazio Marinali, une serre semi-circulaire de style mauresque, deux tours de pigeonnier et la cavane pour abriter les bateaux.

L’architecture 

Villa. Construit entre 1852 et 1865 par la volonté du comte Francesco Revedin, qui en confia la conception au génie du célèbre architecte vénitien Giambattista Meduna.

Écuries. Une manifestation raffinée et éloquente de la grande passion du comte Revedin pour les chevaux, perceptible dans l’architecture et dans le choix des matériaux conformes au goût Art nouveau de l’époque, comme la fonte et le fer.

Cavallerizza. Arène destinée à monter les chevaux du comte Revedin, couronnée par 52 statues, dont 44 par Marinali, et introduite par deux statues équestres placées au-dessus de hautes bases.

Tour Colombara Est. Bâtiment datant de la seconde moitié du XVIIe siècle qui est l’un des témoignages du grand jardin baroque construit entre 1660 et 1697.

Cavana. Abri des barques avec lesquelles les comtes visitaient leur lac, équipé de murs extérieurs avec des enduits rubanés de différentes couleurs.

Serre hispano-mauresque. Structure hémicyclique du XIXe siècle qui, de par sa forme et son orientation, représentait l’espace idéal pour accueillir et préserver diverses espèces de plantes pendant la période hivernale.

Nature

Diospyros lotus virginiana. Arbre vivace à croissance lente, originaire des régions tempérées d’Asie et introduit en Europe pour l’ornementation ou comme porte-greffe de kaki.

Cedrus deodara (cèdre de l’Himalaya). Originaire du versant occidental de l’Himalaya et largement utilisé comme plante ornementale dans les parcs et jardins, il a été introduit en Italie pour la première fois par le Jardin botanique de Padoue en 1828.

Quercus robur (Farnia) . Plante à croissance lente et à vie longue, que l’on trouve dans les forêts de plaine à travers l’Europe. Ce spécimen est inclus dans la liste des arbres monumentaux de la province de Trévise.

Photinia serrulata. Arbuste aux origines asiatiques-orientales qui, dans des conditions optimales, peut atteindre la taille d’un petit arbre. La floraison abondante et parfumée et la vivacité des feuilles justifient son utilisation ornementale.

Platanus occidentalis. Arbre originaire des régions septentrionales de l’Amérique, introduit en Europe au XVIe siècle. Principalement utilisé à des fins ornementales, il peut atteindre 30 mètres de hauteur. La couronne initialement pyramidale s’arrondit au fil des années.

Celtis australis. Grand arbre répandu dans le bassin méditerranéen pouvant atteindre 25 mètres de hauteur. Il est communément appelé « casseur de pierres » en raison de la robustesse de son système racinaire qui lui permet de vivre même sur des sols particulièrement caillouteux.

Magnolia grandiflora. Grand arbre, originaire d’Amérique du Nord et introduit en Europe au XVIIIe siècle ; il se caractérise par ses grandes feuilles brillantes et coriaces et par ses grandes fleurs printanières parfumées.

Sophora japonica pendula. Petit arbre originaire de Chine, il est cultivé principalement pour l’ornementation des parcs et jardins. Ses branches recourbées la rendent fascinante même nue, en période hivernale.

Don`t copy text!
X